SOPAR (Société de partage)-Bala Vikasa est un organisme sans but lucratif voué au développement international en Inde. Notre approche est d’aider les communautés à s’aider elles-mêmes en misant sur les atouts et les ressources des communautés afin d’améliorer leurs conditions de vie. Nous encourageons aussi les citoyens canadiens à s’ouvrir sur le monde et à s’impliquer en coopération internationale. Nous travaillons activement vers l’atteinte de ces objectifs depuis 1977.

NOTRE VISION

Nous rêvons d’une société où règne la paix, la justice et la liberté; où chaque individu et chaque communauté jouissent des droits humains fondamentaux et disposent des moyens et des ressources nécessaires pour se prendre en charge et pour s’épanouir.

NOTRE MISSION

Afin de bâtir une société plus juste et équitable, nous soutenons et consolidons le processus de développement des communautés défavorisées de notre monde:

  • Renforcement des capacités des communautés, plus particulièrement des femmes, par l’entremise de nos programmes et de nos activités de développement communautaire.
  • Partage de connaissances, renforcement des capacités et soutien technique aux organisations civiles et aux institutions impliquées dans le développement communautaire.
  • Formation et soutien technique à la communauté des affaires en matière de responsabilité sociale. Promotion de l’entrepreneuriat social comme moteur du développement communautaire.

NOS VALEURS

La loyauté, la transparence, le professionnalisme et le dévouement nous guident dans la poursuite de notre mission.

NOTRE DEVISE

Aider les communautés à s’aider elles-mêmes

CODE D’ÉTHIQUE

L’ensemble de nos activités se conforme à des normes d’éthique rigoureuses, établies sur la compétence, le professionnalisme et la qualité. Notre code d’éthique peut être trouvé ci-dessous.

NOTRE LOGO

La notion du partage entre les nantis et ceux qui ne le sont pas est représentée par les deux parties d’une sphère représentant notre planète. La couleur rouge évoque la solidarité et l’amitié entre les peuples.

Les jets gris surgissant du partage expriment le dynamisme du développement humain qui prend les formes de projets et de programmes concrets.

Au nombre de quatre, ces jets rappellent encore l’importance de la participation des personnes et des communautés à la réalisation de leur propre développement et ce, dans un processus d’appropriation. L’appropriation se définit à quatre niveaux : social, environnemental, économique et technique.