Le sous-ministre M. Kadiyam Srihari apprécie le travail titanesque accompli SOPAR-Bala Vikasa dans le dossier de la réouverture d’une école publique qui a été fermée il y a de cela trois ans.

Une ambiance festive s’était emparé du village de Ontimamamidipally, district de Warangal.
C’est en ce matin du 15 juin 2015 que la réouverture de l’école gouvernementale fermée depuis maintenant trois ans a eu lieu. Auparavant, 330 étudiants de ce village fréquentaient différentes écoles anglophones privées. Cela signifie qu’ils devaient payer environ 5 millions de roupies pour les frais de scolarité ainsi que le transport.

De nombreuses familles n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école, surtout lorsque celle-ci est privée et coûte si cher.

School reopening
Mais maintenant, les choses viennent de changer.
Bala Vikasa a motivé les villageois à prendre contrôle d’une école publique dans leur village où ils peuvent maintenant mieux contrôler les coûts et la qualité de l’éducation. Ce projet a enflammé les esprits des parents. La Grama Sabha (comité de village) a décidé à l’unanimité de ne pas envoyer un seul enfant à l’école privée jusqu’à la 7e année afin de mettre de la pression sur le gouvernement pour ouvrir l’école publique qui sera maintenant «gérée par la communauté».

Suite de cette unité exemplaire, plus de 275 enfants ont rejoint l’école du gouvernement qui va maintenant réouvrir. Étant inspiré par l’unité et les efforts des villageois et Bala Vikasa, le sous-ministre a sanctionné le milieu scolaire anglophone-privé de 7 enseignants en espérant faire de cette nouvelle école un modèle qui peut inspirer d’autres villageois dans le Telangana à prendre leur école publique en mains.